L’escalier…

I 

Une lumière dans l’escalier, verte, blafarde,

le pied, sur la première marche,

l’autre vers l’autre, quittant le sol.

Il y a du bruit dans l’escalier.

 

Ma main vers la rampe de bois,

vers sa couleur chaude.

Des enfants courent après des billes,

les rattrapent ; une main les prends.

 

La lumière est forte, claire,

petit bonhomme dans le cadre,

montre la flèche, la sortie, un secours.

 

II

Mes mains portent, des rousseurs,

en petits points presque invisibles,

qui se rejoindront pourtant,

et formeront, sur ma peau,

plus que blanche, laiteuse,

des formes larges, laissant visibles

veines bleuies, ou violacées.

 

III 

La lumière inonde l’escalier.

Je prends la dernière marche,

le dernier palier, les portes s’ouvrent,

laissant, entre-voire,

en ouvertures successives,

des couples animés, bavards,

leurs corps suspendus

à des nuits sans sommeil.

 

Ici on prend le premier chemin,

là, le dernier palier.

A ma droite, une dernière porte.

A ma gauche, le cœur…

 

© TW – B. Ph – 2011

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s